Gouvernement: Les discussions avec la délégation de l'UE ont été claires et franches

Une délégation de haut niveau de l'Union européenne a entamé des discussions intensives avec le ministère des Affaires étrangères sur les questions des droits

de l'homme et de la paix au Darfour,la sortie de la MINUAD,la coopération commerciale et économique avec l'Union européenne en plus sur des questions des réfugiés et l'immigration illégale.

19 Fonctionnaires européens impliqué dans des pourparlers avec le gouvernement, avec des organisations de la société civile et des partis politiques,à Khartoum,sur l'ensemble des dossiers,dans le cadre des efforts visant à promouvoir activement le dialogue soudano- européen et les questions d'intérêt commun.

Après une réunion conjointe avec la délégation, l'ambassadeur Mahmoud Hassan Al-Amin,directeur du Département des relations internationales au ministère des Affaires étrangères,a déclaré à la presse que les discussions ont porté sur divers sujets tels que la paix au Darfour et la sortie de la MINUAD,la coopération et les questions relatives aux réfugiés et à l'immigration clandestine.

Al-Amin a déclaré que les pourparlers marqués par «la clarté et la franchise» notant que le gouvernement considère ces négociations comme une étape qui mènent à une «meilleure compréhension de l'Union européenne sur la situation au Soudan».



Il a dit que la délégation avait reçu des informations du ministre des Affaires étrangères,Ibrahim Ghandour,sur la situation dans le sud du Soudan,notant que,le ministre a assuré à la délégation la prédisposition de Khartoum de contribuer pour contenir la famine qui frappait certaines régions de l'Etat du Sud.


Pour sa part,Jean-Michel Dumond,Président de la mission de l'Union européenne au Soudan a appelé à lancer un dialogue soudano-européen ouvrrt et globale  à différents niveaux,qui favorisera un  progrès dans les relations entre les deux parties.


M. Dumond a déclaré que les pourparlers avec les responsables soudanais étaient "ouverts et constructifs". Il a souligné que les fonctionnaires européens invités sont des experts des affaires africaines et que leur visite au Soudan vise à s'informer sur les développements en cours dans le pays et dans la région.


Dumond,a fait savoir que,l'envoyé spécial de l'Union européenne pour la liberté religieuse,Jan Figel,commencers sa visite au Soudan pour promouvoir la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux et discuter de la lutte contre l'extrémisme ainsi que l'échange de vues sur le renforcement de la cohésion sociale et la coexistence pacifique et la protection des minorités religieuses dans la Corne de l'Afrique.


Il a expliqué que la délégation a eu un briefing sur développements par le ministre des affaires étrangères et les responsables soudanais,des partis politiques et des dirigeants,des jeunes et des femmes, des représentants religieux et parlementaires, des entreprises et par des dirigeants de la société civile.


Il a souligné que l'Union européenne est attentive à la paix et à la stabilité, à la démocratie et au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales au Soudan et apprécie les efforts déployés récemment par le gouvernement soudanais.


M. Dumond a insisté sur l'importance d'intensifier les efforts visant à unifier tous les Soudanais afin qu'ils réalisent un véritable changement au Soudan que peuvent ressentir les Soudanais dans toutes les régions du Soudan, en particulier au Darfour, au Nil Bleu et au Kordofan Sud.