19 fonctionnaires de l'UE arrivent à Khartoum

Une délégation comprenant 19 fonctionnaires de l'Union européenne (UE) est arrivée à Khartoum dans le but de pousser les discussions sur un paquet de dossiers avec le gouvernement

et les organisations de la société civile ainsi qu'avec les partis politiques

La délégation a eu des entretiens lundi avec des hommes d'affaires soudanais,des organisations de la société civile,des dirigeantes de femmes ainsi qu'avec des défenseurs des droits humains et des partis politiques.

La délégation s'engagera dans des discussions avec le gouvernement à partir de mardi et tiendra une session au ministère des Affaires étrangères en présence de son ministre Ibrahim Ghandour.

Dans une déclaration de presse à Sudan Tribune,le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Soudan,Gharib Allah Khidir,a fait savoir que les consultations se déroulent dans le cadre du dialogue stratégique européen soudanais qui couvre un ensemble de questions bilatérales et régionales d'intérêt commun.

Les discussions à venir porteront sur plusieurs questions,dont la situation  du Sud-Soudan,l'acheminement de l'aide humanitaire aux zones de guerre ainsi que les dossiers politiques, de développement et de droits de l'homme.

D'autre part,l'Envoyé spécial de l'UE pour la liberté religieuse,Jan Figel,arrivera à Khartoum mercredi . Il est le troisième fonctionnaire européen qui arrive au Soudan dans quelques mois,après la  précédente visite du coordinateur de l'Union européenne et la visite d'une délégation du Parlement européen qui a terminé récemment  ses consultations à Khartoum.

Depuis février dernier, le Soudan et l'Union européenne ont entamé des pourparlers importants à la suite d'une longue période d'éloignement et de tension, où le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour a tenu des entretiens à Bruxelles,avec la  Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ,Federica Mogherini,le commissaire spécial au terrorisme, l'envoyé spécial de l'UE ainsi qu'avec le directeur de l'administration africaine.